Oscar Murillo : Room Service et résistance

En mars dernier, alors qu’Art Basel venait d’ouvrir ses portes à Hong Kong, nous apprîmes qu’Oscar Murillo avait été placé en détention puis expulsé du territoire australien, après avoir déchiré son passeport britannique sur la route qui le menait à la Biennale de Sydney. Quelques jours plus tard, lors du colloque « Futurs fluides : les Enfants de l’Empire », organisé par LEAP dans le cadre d’Art Basel Hong Kong, Murillo consacra ostensiblement le temps passé sur la tribune à dessiner dans un carnet, avec Yutaka Sone. Nous publions ici la lettre où il revient sur son action de Sydney ainsi que les dessins réalisés à Hong Kong. En rapprochant ces deux œuvres, nous espérons mettre en lumière le rôle que les interruptions et les formes subtiles de résistance peuvent jouer dans le travail de l’artiste.

01

Oscar Murillo et Yutaka SoneDessins extraits de THEM,2016,Non publié

D’Oscar Murillo à la Biennale de Sydney 2016

Voici un deuxième communiqué. Le premier a été adressé le 11 mars 2016 à mon amie Ella Semega Janneh.

Le but était à la fois d’expliquer les motifs qui avaient conduit à mon expulsion d’Australie et de fournir des détails sur les modifications inévitables concernant ma contribution à la Biennale.

Toute cette affaire découle de mon désir sincère de m’impliquer dans mon environnement, de prendre part aux contingences de ce lieu précis. Ella, mon amie de longue date, qui entretient des sentiments conflictuels à l’égard de son pays, l’Australie, m’offrit naturellement le lien que je recherchais. Ce livre, intitulé THEM (Eux), porte témoignage des voyages qui m’ont conduit, ces six derniers mois, en divers points du globe : l’Australie en octobre 2015, Pékin, Istanbul, Bakou, Tel-Aviv, ou encore Jérusalem, pour n’en citer que quelques uns.

Le livre était initialement conçu comme une collection de photos de famille, couvrant une période allant des années 1970 au début du nouveau millénaire, et publié avec une série de pages blanches permettant l’intervention du lecteur.

Ce livre-témoin conserve des marques, des traces de ces voyages. Les empreintes laissées par des pensées fugaces et des formes liées à l’instant et au lieu.

Pourquoi cet acte ?

Une action instinctive et cependant orchestrée, pour répondre aux problèmes créés par ces systèmes sociaux à deux vitesses, désormais universels. Immigration, intégration, droits des travailleurs.

Effacer mon identité de membre des pays industrialisés (mon passeport anglais) sur la route de Sydney, me plaça dans une position vulnérable et précaire.

Ainsi dépouillé, je me présentai comme un simple citoyen colombien sans-papier.

Cet acte, qui me portait préjudice, illustre l’urgence et la nécessité d’engager une interaction avec les structures qui sont au coeur de ce système inique.

Je sentis que ma proposition initiale (Meandering black wall) ne répondait pas suffisamment à ces préoccupations, et à ce sentiment d’urgence rendu plus vif encore après ma première visite en octobre 2015.

Oscar Murillo and Yutaka Sone, Drawing from THEM, 2016, Unpublished

Oscar Murillo et Yutaka SoneDessins extraits de THEM,2016,Non publié

Oscar Murillo and Yutaka Sone, Drawing from THEM, 2016, Unpublished

Oscar Murillo et Yutaka SoneDessins extraits de THEM,2016,Non publié

Oscar Murillo and Yutaka Sone, Drawing from THEM, 2016, Unpublished

Oscar Murillo et Yutaka SoneDessins extraits de THEM,2016,Non publié

Oscar Murillo and Yutaka Sone, Drawing from THEM, 2016, Unpublished

Oscar Murillo et Yutaka SoneDessins extraits de THEM,2016,Non publié

Oscar Murillo and Yutaka Sone, Drawing from THEM, 2016, Unpublished

Oscar Murillo et Yutaka SoneDessins extraits de THEM,2016,Non publié

About this article

Post in: Posts | July 28 , 2016 | Tag in: French Edition
TROMARAMA: I DON’T KNOW WHAT I’M DOING AND WHY I KEEP DOING IT
YIN-JU CHEN: INVISIBLE LINKS

Leave a Comment